#306

Si les débats de l’après-midi et les annonces du Président de la République on été exclusivement consacrés à la prévention, la rencontre et les échanges avec quelques élus et professionnels de santé en fin de matinée nous ont permis d’apporter des propositions pragmatiques pour permettre l’accès à la santé, lequel n’est plus aussi évident actuellement. 

D’ici la fin de la décennie, le nombre de professionnels de santé n’augmentera pas en nombre suffisant. 

Pour répondre aux besoins de santé d’un pays qui comptera alors 70 millions d’habitants, il faut être inventif. 

J’ai fait plusieurs propositions au Président de la République :
– Dégager du temps médical utile (notamment en asséchant les contraintes administratives qui incombent trop aux médecins) 
– Garder les professionnels de santé en place le plus longtemps possible pour passer le cap 
– Permettre le cumul d’activités (médecin de ville / salarié en établissement ou retraite / complément d’activité)
– Organiser et rendre le plus possible la délégation de tâches en s’appuyant sur tous les professionnels disponibles : infirmières en pratique avancée, sage-femmes, pharmaciens d’officine … 

L’Ordre National des Médecins comprend l’intérêt d’un travail partagé. Il est indispensable de l’organiser. 

J’ai également alerté le Président de la République sur la pénurie de nombreux médicaments, suite à ma Question d’Actualité au Gouvernement, le 9 novembre dernier. Réindustrialiser la France est une nécessité pour une souveraineté en matière de santé. 

C’est dit ! 



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s