#253 100 euros pour les 38 millions de Français

Jeudi dernier le Premier Ministre annonçait un chèque de 100 euros pour les 38 millions de français qui touchent moins de 2000 euros.

Le budget carburant moyen par habitant est de près de 2000 euros par an, à raison de deux pleins par mois. L’indemnité inflation, ayant vocation à n’être versée qu’une seule fois, représenterait seulement 5% de ce budget. 

Cette mesure peut sembler juste mais elle fait défaut à de nombreuses situations : l’effet de seuil entraîne une inégalité de traitement. Prenons un exemple simple : Un retraité citadin, n’utilisant que très peu sa voiture, dont la pension à la retraite est inférieure à 2000 euros, touchera le « chèque de 100 euros ». Une mère monoparentale, avec deux enfants à charge, habitant en milieu rural, utilisant quotidiennement sa voiture (écoles, courses, travail), et dont le salaire est de 2100 euros, est exclue du dispositif. 

La distribution d’un « chèque de 100 euros » ne règle donc pas le problème de la hausse du carburant.

La solution doit être encore plus poussée. 

Pourquoi ne pas envisager une autre hypothèse ? Baisser les taxes pourrait être à privilégier. Elle permettra une hausse du pouvoir d’achat et par conséquent une relance de la consommation et de l’économie. L’Etat sera alors gagnant par un retour sur la TVA qu’il perçoit sur la consommation et les investissements. 

Baisser les taxes sur l’énergie c’est créer un cercle vertueux pour l’économie.

C’est dit !



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s